Comparaison des nuages ​​- AWS vs Azure vs GCP

Le cloud public a, au cours des dernières années, traversé la prise de conscience générale des entreprises. Même si ces entreprises ne parient pas tout sur le cloud, l’adoption du cloud fait partie intégrante de la stratégie et de la feuille de route en matière d’infrastructures de la plupart des entreprises. Pour les entreprises qui sont sur le point de se lancer dans cette aventure, les questions posées sont les suivantes: «Quelle plate-forme cloud dois-je adopter?», «Quelle plate-forme cloud fournit des services rentables à ma mesure?» Et «Comment y aller? sur mon parcours d’adoption dans le cloud? »Ce blog tente de répondre aux deux premières questions.

À cette fin, j'ai comparé les services d'infrastructure de base aux fournisseurs de cloud les plus populaires, à savoir Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud Platform (GCP). Outre les services d'infrastructure de base, chaque fournisseur de cloud propose ses offres exclusives exclusives dans les domaines NoSQL, Big Data, Analytics, ML et autres.

Ce blog décrit les aspects uniques de chaque cloud qui peuvent influer sur le choix du cloud d’une entreprise en fonction de ses exigences commerciales et techniques.

Amazon Web Services (AWS)

AWS est le plus ancien fournisseur de cloud public avec la plus large gamme de produits, d'options de calcul, de stockage de données et de services gérés. AWS Marketplace est également le plus grand marché pour les applications et les appareils tiers. Ils effectuent également une itération rapide pour ajouter en permanence un ensemble substantiel de fonctionnalités du produit. Fortement motivés par les commentaires des clients, leurs nouveaux services offrent une intégration étroite avec leurs services de base tels que IAM, KMS, etc. Ils se concentrent sur les meilleures pratiques en matière de sécurité et d'architecture. Leurs cadres d'entreprise, tels que le cadre bien architecturé et le cadre d'adoption du cloud, ont été développés à partir de leur expérience avec de grandes entreprises clientes. Outre leurs services grand public, ils sont également connus pour proposer des services non conventionnels tels que SnowMobile (appliance de transfert de données dans un camion), RoboMaker (cadre de robotique) et Ground Station-as-a-Service (téléchargement de données par satellite gérées). Cela suscite l'intérêt des clients et peut ouvrir des secteurs entiers. Leur part de marché de 51% en est la preuve. Cela dit, ils ne sont pas le cloud le moins cher du marché. Ils ne semblent pas non plus s'inquiéter de proposer des offres de conteneurs plus profondes. Leur service EKS (géré Kubernetes) était relativement tardif sur le marché. Au lieu de cela, ils semblent placer des paris sur des microVM (Firecracker) et des fonctions gérées.

Ils ont récemment semblé réorienter leur attention vers le cloud hybride et ont annoncé des offres telles que Outposts (en partenariat avec VMware) qui permettront aux clients d'utiliser des API et des services AWS bien connus dans leurs centres de données privés.

Quand choisir AWS

AWS est un excellent choix pour les startups et les entreprises. Des charges de travail analytique et Web aux migrations à grande échelle de centres de données, AWS fournit un souffle de services que les clients peuvent exploiter. Pour aider les clients de toutes formes et de toutes tailles sur la plate-forme, AWS a publié des services prétendument niches, tels que RoboMaker, tout en rétablissant des services tels que LightSail (serveur privé virtuel) pour aider même les plus petites charges de travail à serveur unique. à bord sans trop de frais généraux.

En matière de calcul, AWS fournit la plus large gamme de types de machines virtuelles. AWS propose également les options de calcul et de stockage les plus élevées du marché. Leur large gamme de types de machines virtuelles (136 types de machines virtuelles sur 26 familles de machines virtuelles) permet aux clients de tout exécuter, des charges de travail Web de petite taille aux charges de travail HPC et SAP les plus importantes.

Pour l'apprentissage machine et les charges de travail AI, AWS fournit également les configurations les plus élevées de types de machines virtuelles compatibles GPU. Pour les charges de travail nécessitant une seule location pour des raisons de conformité et de réglementation, AWS fournit désormais également le service «Bare-Metal-as-a-Service». Pour les charges de travail virtualisées qui pourraient en avoir besoin, AWS fournit des fonctionnalités telles que des groupes de placement pour garantir que les charges de travail s'exécutent sur un matériel sous-jacent désigné.

AWS espère que les différentes tailles de VM de t-shirts répondront à vos exigences en matière de charge de travail. Il ne prend donc pas en charge la création de tailles de machine virtuelle personnalisées (vCPU, RAM). Contrairement aux autres fournisseurs de cloud (CSP), il ne fournit qu'un ensemble spécifique de familles de machines virtuelles fournies avec des GPU. Il n'autorise pas la connexion de GPU à tout type de machine virtuelle de son portefeuille.

Le stockage de blocs est livré avec une variété d'options, telles que le redimensionnement dynamique, différents types de disques (magnétique et SSD). Contrairement aux autres CSP, AWS ne limite pas les IOPS en fonction de la taille du volume. Vous pouvez fournir des IOPS moyennant des frais supplémentaires, même pour de petits disques.

Sur le plan des bases de données relationnelles gérées, AWS prend en charge les bases de données gérées pour MySQL, PostgreSQL, MariaDB, Oracle (SE et EE) et MS SQL (éditions Web et Enterprise) dans leur offre RDS. De plus, ils ont leur propre offre de base de données compatible avec MySQL et PostgreSQL qui offre des performances comparables à celles d'Oracle à un coût bien inférieur. Ils investissent énormément dans ce domaine et ont également annoncé des versions multi-maîtres et sans serveur.

Pour les bases de données NoSQL, AWS avait son produit DynamoDB disponible depuis plus de cinq ans. Cela a évolué à partir de leur offre SimpleDB. AWS est un partisan de et fournit une gamme de bases de données NoSQL construites à cet effet. Ceux-ci incluent, DynamoDB (valeur de clé et document), Neptune (Graph) et Elasticache (mise en cache de valeur de clé).

AWS a amélioré son portefeuille de services de réseau au cours de la dernière décennie. Tout a commencé avec VPC et les fonctionnalités réseau associées telles que les groupes de sécurité, les ACL réseau et les passerelles Internet. À l'époque, les utilisateurs devaient encore configurer leurs propres serveurs NAT, hôtes bastions, etc. AWS a écouté les commentaires des clients et les a progressivement ajoutés à son portefeuille en tant que services de réseau gérés. AWS fournit désormais une passerelle NAT gérée, une passerelle VPN, une passerelle de transit, une passerelle de connexion directe, etc. Ils ont récemment annoncé la création d'un service VPN client géré. Cela évite aux clients de déployer des serveurs OpenVPN pour gérer l'accès aux machines virtuelles en nuage.

Pour la sécurité du réseau, AWS a lancé des services gérés pour la protection contre les attaques DDoS (AWS Shield) et le pare-feu pour applications Web (WAF), ainsi que pour AWS Inspector, AWS Config et CloudTrail pour la gestion et l'audit des stocks et des stratégies. GuardDuty fournit une détection des menaces.

Pour la sécurité des données, AWS fournit un chiffrement au repos pour la plupart de ses services de stockage. AWS dispose également de services KMS et CloudHSM pour la gestion des clés. Macie fournit un service de prévention des pertes de données (DLP) basé sur l'IA.

Sur le front de la file d'attente, de la messagerie et des notifications, AWS fournit un service de file d'attente géré compatible avec la norme AMQP (Amazon MQ) en plus de son offre SQS. Pour Pub / Sub, AWS a proposé Kinesis et a récemment ajouté une offre gérée Kafka. SNS fournit un service de notification intégré multicanal qui permet aux clients de recevoir des notifications par SMS, mobiles, SMS et courriels. En interne, il se connecte également à ses autres services pour mettre en œuvre des architectures à couplage lâche pilotées par événement.

AWS dessert les charges de travail du gouvernement américain dans des régions distinctes de GovCloud aux États-Unis. Les clients qui ont besoin de fournir des services à des clients en Chine peuvent s’appuyer sur la région d’AWS en Chine, fournie via un partenariat avec des fournisseurs tiers.

Dans l’ensemble, AWS fournit une gamme étendue de services et de fonctionnalités qui conviennent à un grand nombre d’entreprises.

Microsoft Azure

Microsoft avait pris du retard sur AWS dans le jeu du cloud public, mais il s’est tout d’abord concentré sur les offres SaaS et PaaS, ses atouts étant à la fois les logiciels d’entreprise et les logiciels grand public. Microsoft s’est initialement concentré sur les services PaaS pour Azure. Celles-ci étaient concentrées sur leur base existante de développeurs Microsoft. Au fil du temps, Microsoft a étendu son attention aux services Linux et IaaS. Cela s'est également reflété dans le changement de marque d'Azure de Windows Azure à Microsoft Azure et dans le fait que Microsoft adore les campagnes Linux. Au fil du temps, Microsoft a également rendu Azure plus convivial et a développé la prise en charge des API pour ses différents services. Cependant, malgré l’ampleur de ses services, Microsoft accuse un retard considérable sur AWS en ce qui concerne l’adoption par les entreprises. Les grandes entreprises qui entretiennent déjà des relations avec Microsoft restent une partie importante de la base d'utilisateurs, bien qu'Azure enregistre une croissance robuste de son chiffre d'affaires d'une année à l'autre.

Quand choisir Azure

Azure est une plate-forme cloud mature dotée de nombreuses fonctionnalités, qui peut constituer une plate-forme privilégiée pour les clients qui utilisent déjà les produits Microsoft. Tandis qu'Azure prend en charge un certain nombre de services basés sur des produits open source, le portefeuille de Microsoft sur le cloud est ce qui le distingue des clients.

Azure compte plus de 151 types de machines virtuelles dans plus de 26 familles de machines virtuelles, allant des charges de travail Web de petite taille aux charges de travail HPC, Oracle et SAP. Azure utilise à la fois Windows et plusieurs types de Linux (RHEL, CentOS, SUSE, Ubuntu). Azure possède une famille d'instances distincte pour les charges de travail ML / AI.

Si vous devez exécuter des charges de travail haut de gamme nécessitant jusqu'à 128 vCPU et 3,5 To de mémoire, Azure est un bon choix. Si vous disposez de licences existantes pour Windows OS, MS-SQL et que vous les apportez au cloud (BYOL) via le programme de mobilité de licence Microsoft, Azure est le cloud à choisir. Les coûts de licence constituent une part substantielle des dépenses d'infrastructure et constitueront une considération majeure pour les clients qui effectuent de grands déploiements de MS-SQL, etc.

Azure a également été le premier acteur dans le nuage à reconnaître la tendance au cloud hybride et disposait de l'une des premières offres de cloud hybride et de Cloud-in-your-Datacenter (Azure Stack). Les clients qui souhaitaient utiliser l'interface d'Azure mais qui souhaitaient exécuter des services dans leurs propres centres de données pouvaient utiliser Azure Stack. Les autres acteurs du cloud ne font que rattraper Azure dans cet espace. Azure a également pris en charge des dispositifs de stockage hybrides tels que StorSimple, unique dans le cloud public.

Si vous avez un centre de données avec des charges de travail principalement Microsoft et que vous devez effectuer une migration à grande échelle du centre de données vers le cloud, tout en tirant parti d'outils connus, Azure fournit des outils et des services, tels qu'Azure Site Recovery.

En ce qui concerne les bases de données SQL et NoSQL, Azure propose un ensemble de services relativement complet. Il fournit MS SQL Server géré et SQL Datawarehouse. Azure fournit également des bases de données gérées pour MySQL, PostgreSQL et MariaDB. Azure Table est un magasin de valeurs de clés gérées, alors que CosmosDB fournit une base de données NoSQL multi-modèle et distribuée dans le monde avec plusieurs modèles de cohérence. Il fournit une API compatible avec MongoDB, Cassandra, Gremlin (Graph) et Azure Table Storage. Si vous avez besoin d'exécuter plusieurs modèles de données gérés, y compris des modèles de données de documents, de graphiques, de valeurs-clés, de tables et de familles de colonnes dans un seul cloud, Cosmos peut s'avérer être la solution. Le cache Azure pour Redis complète les offres avec un cache géré.

Outre le modèle de facturation PAYG avec carte de crédit et modes de facturation, les clients disposant de comptes d'entreprise existants peuvent pré-acheter des abonnements Azure dans le cadre de leurs renouvellements annuels. Ceci est utile pour les clients qui souhaitent pouvoir budgétiser dès le départ les dépenses annuelles consacrées au cloud. Cela évite l'incertitude et les approbations budgétaires supplémentaires en milieu d'année généralement associées aux modèles par répartition. Ce faisant, les entreprises doivent dimensionner leurs charges de travail projetées avec une certaine précision, de sorte qu’aucun crédit prépayé ne soit gaspillé à la fin de l’année.

La mobilité de licence vers le cloud pour les produits Microsoft est également relativement facile pour les clients disposant de plusieurs produits Microsoft fonctionnant sur site.

Google Cloud Platform (GCP)

La plate-forme Google Cloud (GCP), bien que tardive et disposant de la plus petite part de marché des fournisseurs de cloud public par rapport à ici (part de marché actuelle d'environ 4%), affiche une forte croissance en pourcentage. Il se vante de plusieurs caractéristiques qui la placent en avance sur ses concurrents dans certains domaines. GCP surfe également sur la vague non seulement des nouveaux clients qui font déjà partie de l'écosystème, mais également des premiers utilisateurs du cloud qui souhaitent étendre leur paysage à Google dans le cadre d'une stratégie multi-cloud. Google a également commencé avec les services PaaS, mais élargit régulièrement son portefeuille de produits.

Outre ses fonctionnalités innovantes, Google affiche le prix de revient le plus bas sur l'infrastructure comparé à tous les autres fournisseurs de cloud. Bien entendu, les dépenses totales de toute entreprise dépendent des services utilisés et des mesures de gouvernance des coûts en place.

Quand choisir GCP

Du point de vue du calcul, Google possède le plus petit nombre de tailles de VM de t-shirts (28 types d’instances sur 4 catégories). Cependant, il a une caractéristique qui rend ces chiffres légèrement sans importance. Google permet aux utilisateurs de créer leurs propres formats personnalisés (CPU, mémoire) afin que les clients puissent faire correspondre le dimensionnement de leurs charges de travail dans le cloud à leur dimensionnement sur site. Ils facturent également les clients en fonction du nombre total de processeurs et de mémoire utilisés, plutôt que de machines virtuelles individuelles. Cela réduit le gaspillage de capacité inutilisée.

Une autre caractéristique unique est que GCP permet à presque tous les types d'instances de connecter des GPU. Cela peut transformer n'importe quelle instance standard ou personnalisée en une machine virtuelle prête pour ML. Google était également un chef de file de la facturation à la seconde, ce qui obligeait les autres CSP à faire de même. Par rapport à la norme habituelle de facturation à l'heure, la facturation à la seconde réduit considérablement le gaspillage de capacité. Cela se traduit par des économies globales pouvant atteindre 40%, par rapport à une taille de t-shirt VM standard et à une facturation à l'heure.

Les temps de démarrage des ordinateurs virtuels dans GCP sont extrêmement rapides et laissent les autres CSP dans la poussière. Cela rend la montée en charge particulièrement sensible. GCP permet également le redimensionnement dynamique des disques, de sorte que vous n’ayez pas à faire d’acrobaties sysops lorsque vos disques sont pleins. Les IOPS sont attribués en fonction de la taille des disques et ne peuvent pas être configurés séparément. Cela peut être problématique pour les clients qui souhaitent des IOPS élevées sur un petit ensemble de données et qui gaspillent de l'argent pour le stockage indésirable.

Google a également noué ou acheté des outils de migration cloud tiers. Ces outils, tels que CloudEndure, Velostrata et CloudPhysics, aident les clients à évaluer, planifier et migrer leurs machines virtuelles en direct vers GCP essentiellement gratuitement. Sur d’autres fournisseurs de cloud, certains de ces outils coûtent plusieurs centaines de dollars par ordinateur virtuel. Google facilite clairement la migration vers GCP aussi facilement que possible.

Le réseautage est l'endroit où les BPC brillent. Ils ont un réseau global à faible latence. Même du point de vue du client, un réseau VPC couvre toutes leurs régions. D'autres CSP limitent les réseaux VPC à une région. Cela permet aux clients GCP de créer facilement des applications qui servent leurs clients dans le monde entier, sans créer de mécanismes complexes de conception d'infrastructure entre régions et de réplication de données.

Le stockage d'objets prend également en charge un mode multirégional, dans lequel les données sont automatiquement répliquées dans toutes les régions. Pour les clients envisageant une migration à partir d'AWS ou une stratégie multi-cloud, GCP prend en charge l'importation de stockage d'objets à partir d'AWS.

Pour les bases de données relationnelles, GCP prend en charge les bases de données gérées MySQL et PostgreSQL. Pour les clients qui recherchent une base de données distribuée dans le monde entier qui prend encore en charge la cohérence immédiate et les propriétés ACID, GCP a créé Spanner. Spanner utilise des algorithmes de consensus et des horloges atomiques pour synchroniser les transactions entre les nœuds. Cette offre est unique à GCP et rend Spanner très attrayant pour les grandes entreprises qui répondent à ces exigences à partir de leur magasin de données relationnel. En fait, une autre base de données open source, CockroachDB, est basée sur le papier Spanner publié par Google.

Du point de vue de NoSQL, GCP propose un produit appelé BigTable. BigTable est une base de données NoSQL à large colonne gérée, à l'échelle du pétaoctet, utilisée par Google dans ses propres produits tels que Gmail.

Du point de vue de la facturation, Google fournit des remises automatiques, telles que des remises pour utilisation durable, qui réduisent le prix à la demande si une VM exécute plus d’un certain nombre d’heures par mois. Si vous recherchez le fournisseur de cloud le plus économique du marché, GCP est un bon choix.

Même s'il ne présente peut-être pas toutes les caractéristiques de certains des autres CSP, il propose des produits uniques dans son portefeuille et constitue une option attrayante en tant que leader des prix sur le marché.

Conclusion et perspectives futures

Comme indiqué ci-dessus, chaque nuage présente des fonctionnalités et des avantages qui répondent aux besoins spécifiques des clients. Alors que tous les fournisseurs de cloud continueront à fournir certains services communs (tels que la base de données MySQL gérée), chaque fournisseur de services cryptographiques continuera à créer des services uniques et différenciés (par exemple, Aurora, Cosmos, Spanner) conçus pour répondre aux besoins très spécifiques des clients. Les CSP espèrent que cela augmentera la rigidité de la clientèle et créera un verrou.

Du point de vue du client, ces services deviendront également un facteur d’adoption d’une stratégie multi-cloud. Par exemple, un client peut souhaiter utiliser GCP pour une application nécessitant les fonctionnalités de Spanner, alors qu’il utilise AWS pour ses services IA et Azure pour des workloads Windows spécifiques.

Même pour les services futurs tels que la vision par ordinateur et la reconnaissance vocale, les besoins des clients peuvent les inciter à combiner des services sur plusieurs plates-formes cloud pour répondre aux besoins de leurs applications. Le client utilisera probablement un nuage comme plate-forme principale, tout en utilisant les services des autres pour des applications spécifiques.

Ce blog fait partie de notre série de nuages ​​en cours. Pour savoir comment GlobalLogic peut vous aider dans votre démarche d'adoption du cloud, veuillez nous contacter à l'adresse [email protected]