Une comparaison entre MySQL et MS SQL Server

Lors du développement d'applications logicielles, les programmeurs utilisent le système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) pour créer, lire, mettre à jour et supprimer des données back-end. Ils manipulent même le SGBDR au moyen d'instructions SQL personnalisées. Les développeurs ont la possibilité de choisir parmi plusieurs SGBDR en fonction des besoins spécifiques de chaque projet.

Mais le choix de la base de données diffère d'un programmeur à l'autre. De nombreuses entreprises préfèrent les systèmes de base de données open source aux systèmes de base de données commerciaux pour économiser de l'argent. Cependant, de nombreuses grandes entreprises optent pour le SGBDR commercial pour se prévaloir de nombreuses fonctionnalités avancées, ainsi que des derniers mécanismes de sécurité et de la technologie de cryptage.

MySQL et MS SQL Server sont des systèmes de bases de données d’entreprise largement utilisés. MySQL est un SGBDR open source, alors que SQL Server est un produit Microsoft. Microsoft permet aux entreprises de choisir parmi plusieurs éditions de SQL Server en fonction de leurs besoins et de leur budget. Mais les programmeurs intelligents gardent toujours à l'esprit les différences majeures entre MySQL et MS SQL Server afin de choisir le SGBDR le mieux adapté à leur projet.

Comprendre les principales différences entre MySQL et MS SQL Server

Plateformes supportées

SQL Server a été développé à l'origine exclusivement par Microsoft pour le système d'exploitation Windows. Microsoft a récemment annoncé sa décision de rendre le SGBDR disponible sous Linux et Mac OS X (via Docker). Par conséquent, les entreprises ont maintenant la possibilité d’exécuter le système de base de données sur trois plates-formes distinctes. Mais ils n’auront pas la possibilité d’utiliser certaines fonctionnalités lors de l’exécution de SQL Server sous Linux ou Mac OS X. Les entreprises peuvent exécuter MySQL sans problème sur plusieurs systèmes d’exploitation courants, notamment Windows, Linux et Mac OS X.

Langages de programmation supportés

MySQL et SQL Server prennent en charge plusieurs langages de programmation. Les deux SGBDR prennent en charge Java, PHP, C ++, Python, Ruby, Visual Basic, Delphi, Go et R. Mais MySQL prend également en charge des langages de programmation tels que Perl, Scheme, Tcl, Haskel et Eiffel. La prise en charge de nombreux langages de programmation rend MySQL populaire parmi diverses communautés de développeurs.

Moteur de stockage

MySQL supporte un certain nombre de moteurs de stockage. Lors de l'utilisation de MySQL, les programmeurs ont même la possibilité d'utiliser un moteur de stockage plug-in. Mais les versions antérieures du SGBDR ne prenaient en charge que le moteur de stockage non transactionnel. Par conséquent, les programmeurs travaillant avec des versions plus anciennes du système de base de données doivent mettre à niveau le moteur de stockage. Parallèlement, les développeurs doivent utiliser un seul moteur de stockage lorsqu'ils travaillent avec SQL Server. Mais ils doivent passer aux versions les plus récentes du SGBDR pour bénéficier d'un moteur de stockage amélioré. La prise en charge de plusieurs moteurs de stockage rend MySQL plus flexible que MS SQL Server.

Filtration

MySQL permet aux utilisateurs de filtrer les tables, les lignes et les utilisateurs de plusieurs manières. Toutefois, les utilisateurs doivent filtrer les tables, les lignes ou les utilisateurs par bases de données individuelles. Lors du filtrage des données, les développeurs doivent filtrer les tables de base de données individuellement en exécutant plusieurs requêtes. D'autre part, SQL Server permet aux développeurs de tirer parti du filtrage basé sur les lignes. L'option de filtrage basé sur les lignes filtre les données d'une base de données par voie. De plus, les données filtrées sont stockées dans une base de données de distribution séparée. Il devient donc plus facile pour les programmeurs de filtrer plusieurs lignes sans tenir compte du nombre de bases de données.

Sauvegarde

Lors de l'utilisation de MySQL, les développeurs doivent sauvegarder les données en extrayant toutes les données sous forme d'instructions SQL. L'outil fourni par le SGBDR bloque davantage la base de données lors de la sauvegarde des données. Cette fonctionnalité réduit les risques de corruption des données lors du passage d’une version ou d’une édition de MySQL à une autre. Mais cette fonctionnalité rend le processus de restauration des données fastidieux en raison de l'exécution de plusieurs instructions SQL. Contrairement à MySQL, SQL Server ne bloque pas la base de données lors de la sauvegarde des données. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de sauvegarder et de restaurer d’énormes quantités de données sans effort supplémentaire.

Option pour arrêter l'exécution de la requête

MySQL n'autorise pas les utilisateurs à supprimer ou à annuler une requête en cours d'exécution. Les utilisateurs doivent tuer tout le processus pour arrêter l'exécution de la requête SQL. Mais les programmeurs SQL Server peuvent tronquer une requête de base de données lors de l'exécution sans tuer l'ensemble du processus. En outre, il utilise un moteur transactionnel pour maintenir l'état cohérent. La fonctionnalité rend SQL Server score sur MySQL.

Sécurité

Les deux systèmes de base de données d'entreprise sont conçus comme des collections binaires. MySQL permet aux développeurs de manipuler des fichiers de base de données via des fichiers binaires en cours d'exécution. Il permet même aux fichiers de la base de données d’être consultés et manipulés par d’autres processus lors de l’exécution. Mais SQL Server n'autorise aucun processus à accéder ou à manipuler ses fichiers de base de données ou ses fichiers binaires. Les utilisateurs doivent exécuter des fonctions spécifiques ou manipuler des fichiers en exécutant une instance. Par conséquent, les pirates ne disposent pas de la possibilité d’accéder directement aux données ou de les manipuler. La règle de conception rend MS SQL Server plus sécurisé que MySQL.

Éditions

Les utilisateurs peuvent choisir parmi deux versions distinctes de MySQL. Ils peuvent utiliser MySQL Community Server ou MySQL Enterprise Server. L’édition communautaire de MySQL est open source et gratuite, tandis que l’édition entreprise est livrée avec un certain nombre d’extensions propriétaires. D'autre part, MS SQL Server est disponible dans plusieurs éditions grand public et spécialisées. Les entreprises peuvent choisir parmi les versions entreprise, standard, Web, de groupe de travail ou express de SQL Server. De même, ils peuvent également opter pour des éditions spécialisées de SGBDR, notamment azur, compact, développeur, intégré, évaluation, procédure accélérée et localDB.

En tant que composant de pile logicielle

Les entreprises peuvent choisir parmi plusieurs éditions de MS SQL Server en fonction du nombre d'utilisateurs simultanés et des exigences du projet. Ils peuvent même intégrer le SGBDR avec une variété de technologies propriétaires et open source. Mais MySQL est conçu avec des fonctionnalités complémentaires aux besoins des applications Web modernes. De nombreux développeurs d'applications Web utilisent MySQL en tant que composant de LAMP Stack avec le système d'exploitation Linux, le serveur Web Apache et le langage de programmation PHP. Cependant, les composants de la pile LAMP sont interchangeables et les utilisateurs ont la possibilité de travailler avec plusieurs langages de programmation.

Dans l’ensemble, les entreprises ont le choix entre plusieurs éditions de MySQL et de MS SQL Server. Les fonctionnalités du SGBDR diffèrent d’une édition à l’autre. De même, chacun des deux systèmes de base de données d'entreprise populaires a ses propres avantages et inconvénients. Par conséquent, il est toujours important que les utilisateurs choisissent la bonne édition de MySQL ou du serveur MS SQL en fonction de la nature et des exigences des projets de développement logiciel individuels.